Bon, reconnaissons-le, la chick'litt', c'est bien, ça détend, mais ça ne soumet pas les neurones à un entraînement intensif...

Etant plutôt d'une tendance papivore, je fréquente assez régulièrement la bibliothèque de ma ville afin d'y trouver des ouvrages et des CD pour les enfants, mais aussi pour trouver des idées de bidouilles, de cuisine, de l'aide en management et en organisation... Accessoirement, cela me permet aussi de limiter l'encombrement de ma bibliothèque et de soulager mes finances !

Ces derniers temps (peut-être est-ce dû d'ailleurs à l'environnement professionnel très masculin dans lequel j'évolue - je suis la seule femme cadre de l'usine où je travaille), je ressens le besoin d'en savoir un peu plus sur le féminisme et son histoire. Non que je sois une féministe acharnée, ni une chienne de garde prête à bondir dès que l'on expose un bout de chair féminine... Non, pour moi, il s'agit surtout d'une interrogation sur ce qu'est la femme qui travaille aujourd'hui et comment elle peut s'affirmer et se faire reconnaître pleinement dans la société actuelle sans être accusée d'activisme féministe excessif !

Bref ! Au départ, je recherchais un ouvrage qui m'aurait permis de retracer un peu le mouvement féministe aux XIXè et XXè siècles. Hélas, un peu prise par le temps, je n'ai pas pu fouiner plus avant dans les rayons.

Qui_gardera_les_enfantsEn revanche, un ouvrage d'Yvonne Knibiehler, spécialiste de l'histoire des femmes, a retenu mon attention. Il s'intitule Qui gardera les enfants ? Mémoires d'une féministe iconoclaste. Ce livre paru en 2007, met en avant la difficulté des mères qui travaillent "à concilier leurs tâches professionnelles avec leurs responsabilités maternelles" avec la crainte qu'on ne les oblige à réintégrer leur foyer parce qu'elles n'arrivent pas à trouver ce juste milieu. Après avoir lu quelques pages, je pense que ce livre va beaucoup me plaire et peut-être m'aider et/ou me conforter dans ma façon de voir les choses... A suivre donc...

D'une manière plus globale, certaines d'entre vous se posent-elles également ce genre de questions ? Et comment apppréhendez-vous le sujet ?