Papa m'avait offert une machine à coudre basique. Hélas, hélas, maman a eu la bonne idée de la dérégler et de la laisser en l'état non sans m'avoir indiqué qu'elle ne pouvait pas la rerégler. Après un passage dans une boutique pour une remise en état, pas de changement.

En parallèle, la pile de vêtements à repriser montait, montait, montait... et tout faire à la main devenait excessivement fastidieux et pénible pour mes doigts et me bloquait une bonne partie de mes dimanches, sans que j'ai vraiment l'impression d'avancer, l'épidémie d'accrocs et trous dans les vêtements des enfants étant d'une rare contagion ;) !!!

Aussi, en sous-marin, je cherchais, je réfléchissais, j'étudiais, je comparais...

J'ai fini par en parler à Grand Monsieur qui a trouvé que l'achat serait judicieux et qu'il serait bon de ne pas prendre une machine trop limitée afin que l' "investissement" puisse bien évoluer dans le temps et me permettre de me faire plaisir. Ils sont surprenants dans le bon sens parfois, ces maris, n'est-ce pas ? !

J'ai beaucoup hésité et, après avoir lu le blog de Yoko, celui de Céline et quelques dizaines de pages sur Internet, après 2 visites chez des revendeurs à Caen et à Reims, je partais a priori pour une Janome Jubilee 140 comme celle de Yoko. Comme elle, je recherchais une machine simple, mais offrant la possibilité de se faire plaisir sans être rapidement limitée : multitude de points, réputation et surtout capacité à travailler différents type de tissus. Une dernière visite dans une boutique à proximité de Paris m'a finalement fait découvrir les Pfaff et le système IDT.

J'ai finalement opté pour la Pfaff Ambition 1.5

Elle a 195 possibilités de points dont des alphabets, 3 leds pour bien éclairer, un grand espace de travail...

Je suis désormais impatiente de l'accueillir et de pouvoir tester, m'amuser avec la Miss ou toute seule, en profiter pour purger le stocks de coupons que j'accumule depuis quelques temps dans l'espoir de...

Je l'ai achetée en ligne en Belgique. Le revendeur étant actuellement fermé, je dois attendre la fin du mois... Mais j'ai bien hâte !